• 0

La densité de médecins ne cesse de diminuer dans les territoires ruraux, périurbains et dans certaines grandes agglomérations.
Il n’est plus rare de trouver des populations sans médecin traitant avec pour seule option, le recours aux services d’urgences pour des pathologies qui ne le sont pas.

Dans ce contexte tendu, plusieurs mesures ont été prises afin de lutter contre ce problème de santé publique : construction de maisons de santé (MSP), déploiement des communautés de professionnels de santé (CPTS), suppression du numerus clausus ou encore recours à la télémédecine.

Cette dernière option ne peut être efficace qu’avec l’assistance de professionnels de santé, tels que les infirmières et infirmiers, aux côtés des patients.

Les infirmiers et la télémédecine

La télémédecine a fait son apparition auprès des infirmiers il y a quelques années avec notamment le suivi des plaies chroniques à domicile.
Une photo prise avec un smartphone, envoyée de manière sécurisée dans le dossier du patient, puis analysée par un médecin distant.
Il s’agit de la télé-expertise.

Les avantages sont nombreux : diminuer les déplacements des médecins mais surtout, diminuer les déplacements des patients vers les services hospitaliers, source de stress importante.

Dorénavant, les infirmiers peuvent réaliser des téléconsultations avec des mallettes de télémédecine et devenir les bras droits des médecins pour lutter efficacement contre les déserts médicaux.

Comment réaliser des téléconsultations ?

Cabinet de téléconsultation

Le plus souvent, il s’agit de cabinets de téléconsultation adossés à une organisation territoriale de santé existante (maison de santé, équipe de soins primaires, etc.)

Le cabinet de téléconsultation a recours aux médecins de la structure et/ou à des médecins distants si l’offre de soins n’est pas suffisante au niveau local.

Les infirmiers réalisent alors des sessions de téléconsultations  (2-3 heures consécutives) où les patients viennent sur rendez-vous.

Les médecins effectuent chaque semaine les mêmes sessions afin de permettre aux patients d’avoir un réel suivi.

Ce type de cabinet peut s’installer dans différents locaux : cabinets infirmiers, maison paramédicale, mairie, EHPAD, etc.

Le matériel nécessaire est principalement un chariot de télémédecine.

Exemple de cabinet de téléconsultation

Mallette de téléconsultation

Lorsque les patients ne peuvent plus se déplacer, il est préférable que la télémédecine se rende au domicile du patient.

L’infirmier peut alors déclencher une téléconsultation avec le médecin traitant du patient ou avec un médecin distant.

Une ordonnance peut être imprimée sur place et permettre, par exemple, au patient de bénéficier d’un renouvellement d’ordonnance.

L’équipement de télémédecine peut être un smartphone pour réaliser une simple visioconférence (sans instruments connectés) ou plutôt une mallette de téléconsultation comprenant une tablette, des instruments connectés, une imprimante miniaturisée, etc.

Comment l’infirmier est-il rémunéré ?

À compter du 1er janvier 2020, chaque infirmier pourra facturer un acte d’accompagnement du patient à la téléconsultation médicale, valorisé 10 ou 15 euros selon les modalités suivantes :

  • 10 € / téléconsultation à domicile en complément d’autres soins infirmier,
  • 12 € / téléconsultation en cabinet,
  • 15 € / téléconsultation à domicile sans autres soins.

Comment se former à la télémédecine ?

Des formations existent dans le cadre du DPC : www.healphi-formation.fr

Qui sommes-nous pour parler de ce sujet ?

Healphi est une startup créée en 2017 par les ingénieurs Jean-Sébastien Gras et Tarik Mouamenia. Notre but est de venir en aide aux déserts médicaux en déployant des solutions de télémédecine pour connecter les médecins et infirmiers afin de prendre en charge les patients dans des conditions optimales.

Nous pensons que la télémédecine ne peut se passer du contact humain et doit faire appel aux infirmiers pour assister les patients.Depuis le début de l’aventure, plus de 1000 patients ont été pris en charge par les professionnels de santé que nous accompagnons dans leurs projets de télémédecine.

Vous souhaitez vous équiper d’une mallette de télémédecine ? Déployer un cabinet de téléconsultation ?

N’hésitez pas à nous contacter : contact@healphi.com

Pour creuser davantage le sujet :
Assurance maladie :

https://www.ameli.fr

Ministère de la santé :
Ordre des infirmiers :

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *